• warren-ellis-presente-hellbalzerTitre : Warren Ellis Présente HELLBLAZER
  • Illustrateurs :  Javier Pulido,  Phil   Jimenez, James Romberger, Tim Bradstreet,   Marcelo  Frusin, Frank  Teran, John Higgins
  • Scenario : Warren Ellis
  • Couverture : Tim Bradstreet
  • Éditeur : Urban Comics – Collection : VERTIGO SIGNATURES
  • Page : 272 pages
  • Parution: 16 octobre 2015


A partir de 12 ans

« Lorsque Constantine apprend que son ancien amour a été brutalement assassiné, il se lance sans aucune hésitation à la poursuite du dangereux et mystérieux criminel. Qui a bien pu s’en prendre à la jeune femme et, surtout, pourquoi ? Quelles vérités John est-il sur le point de mettre à jour ? Sa quête est-elle uniquement motivée par une soif de vengeance ou cache-t-elle de plus sombres motivations ? Le voyage risque d’être éprouvant. »

Aujourd’hui (Après une absence liée aux contrôles et autres joyeusetés universitaire), je vous parles, non pas un roman, mais un comics. Comme je l’ai maintes et maintes fois dit, j’adore John Constantine (HellBlazer), et quand je suis tombée sur ce comics dans ma librairie-café habituelle, eh bien, j’ai craqué !

J’aime pas mal aimé ce one-shot, côté scénario, j’ai été plutôt satisfaite, même si « Shoot » m’a laissé sur ma faim… Et certaines allusions, ou remarques très maladroites… Le comics est sombre, comme promis et on se laisse vite prendre pas les histoires. Cependant,  conseillé à partir de 12 ans, je ne le laisserais pas dans les mains d’un gosse de 12 ans, 14 à la limite, et en encore (je pense notamment à  « Enfermé »…). Les histoires comme certaines images sont assez dures, surtout pour un jeune public. Warren ELLIS se concentre notamment sur la noirceur humaine et laisse magie et démons un peu en retrait pour se concentrer sur ce que l’humain peut faire de pire.

Quant aux dessins, j’ai beaucoup aimé certains, d’autres moins. Certains dessinateurs ont un style qui m’ont moins plus, et parfois j’ai eu du mal à reconnaitre John. Certains ont des styles si différents qu’on a du mal à enchainer la lecture. J’ai préféré les styles plus « crayonnés », tout simplement, car John parait plus vivant (notamment Franck TERAN), alors que par exemple avec John HIGGINS, les dessins sont plus plats, moins jolis. Certains dessins comme je l’ai dit sont assez durs, certes, ce qui correspond à la relecture !

J’ai beaucoup aimé découvrir un peu le passé de John, le rendant plus « humain », avec ces petites histoires, tout en restant dans un univers sombre.

 

Notes :

Dessin : etoile etoile etoile etoile coups-coeur-etoile-icone-9451-96

Scénario : etoile etoile etoile etoile coups-coeur-etoile-icone-9451-96

Pour conclure j’ai bien aimé ce comics, mais je n’y ai pas retrouvé tout ce qui me plait dans HellBlazer, les histoires sont prenantes mais pas assez aboutie à mon gout et certains dessins m’ont laissé de marbre (sans compté que le public visé : à partir de 12 ans, est assez maladroit de la part de l’éditeur). Mais j’ai tout de même passé un très bon moment et je vous le recommande chaudement !

Le petit liens Amazon (cliquez sur l’image) :

À bientôt cher dragons et sorciers !

Eyleen Ryden.

sorcière

Publicités