Voici la suite et fin de l’article sur inspiration, en espérant qu’il vous plaira !

old-1130743_960_720

 « J’ai une idée d’histoire, mais pas d’inspirations quand je veux écrire. »

Ah, la muse… On l’attend pour écrire (ou on s’en sert d’excuse pour ne pas écrire –> Procrastination bonjour !). Car, oui, elle n’est pas là notre muse, notre chère inspiration. Ou trop là pour certains. 😉

Même si on a du mal à se lancer, il ne faut pas attendre muse pour écrire, au contraire, sinon vous n’avancerez jamais (ou à la vitesse d’un escargot paraplégique…). Il faut se lancer, tous les jours écrire un peu, que se soit 100 mots ou 5 000 mots. Écrivez ! Forcez-vous, une fois lancé, on ne s’arrête plus. Avec le temps, vous écrirez mieux, plus vite, et aurez de moins en moins ce blocage.

Toute fois, on ne vas pas s’arrêter à, voici donc quelques petits conseils de tatie Eyleen :

  • Ne pas se focaliser dessus.

Ce prendre la tête n’aideras pas, bien au contraire…

  • Sortir, lire, jouer avec son chat/chien/frère/sœur/dragon de poche !

Bref, se détendre cinq minutes, et oublier un peu.

  • Faire une balade.

Même chose. ^^

  • Faire des petits exercices d’écritures.

Pour en avoir déjà fait dans le cadre des cours, je trouve que des petits exercices d’écriture avec une consigne simple peuvent être un bon moyen pour se débloquer. Et s’il y a des ateliers d’écriture là où vous habiter, ce ne serait pas une mauvaise idée d’aller y jeter un œil 😉

  • Écrire une scènette selon un axe précis.

Ce ne sera pas forcement un passage que vous garder, mais écrire une petite scène pour développer un thème, un personnage ou une idée précise peut aider à reprendre en mains le processus créatif. Souvent avoir des thèmes où un cadre précis permet à certains de se lancer plus facilement.

  • Écrire.

Même si ça parait nul. Je me souviens, au tout début, quand j’ai commencé à écrire et à interagissement de près au mécanisme de la création, avoir lu quelques conseils d’un auteur, qui disait notamment que le plus important était d’écrire autant que l’on pouvait, même si cela paraissait nul au début ( on devient forgerons en forgeant), et qu’avec la pratique, on s’améliore. Et bien c’est exactement ça, en relisant ce que j’écrivais à me début, je vois clairement des améliorations faites, d’autres encore à faire.

  • Échanger.

C’est en recevant des critiques constructives  on avance, qu’on prend confiance. Si ceci vous intéresse, Cocyclics est un super forum très convivial dédié à l’écriture et à l’échange autour, notamment de la bêta-lecture ! On se lit, on échange, on s’encourage, bref, c’est un lieu génial quand on aime écrire et échanger autour de cela !

Voilà qui clos cette série d’articles, si ceci vous à plus, ou que vous aimeriez avoir une autre série d’articles sur un thème, faite le moi savoir !

Les chroniques arriveront peu à peu, et les créatures du lundi devraient reprendre en octobre, mais désormais une semaine sur deux…

See you !

Eyleen Ryden

sorcière

Publicités