Une petite louche de citation issue de Murer la peur de Mia Couto, car ça ne fait jamais de mal !

« La peur a été en définitive le maître qui m’a fait le pus désapprendre. »murer-la-peur

« Il existe en ce monde plus de peur des mauvaises choses que des mauvaises choses à proprement parler. »

« Ces fantasmes connurent la fin de tous les fantasmes : ils sont morts à la mort de la peur. »

« Au nom de la sécurité mondiale, on a placé et conservé au pouvoir quelques-uns des dictateurs les plus sanguinaires de tous les temps. »

« Pour fabriquer des armes, il faut fabriquer des ennemis. Pour produire des ennemis, il est impérieux d’alimenter des fantasmes. »

« À ceux qui parlent tant d’insécurité et à ceux qui promettent tant un monde plus sûr, nous devrions demander des comptes sur ce qui est fait pour en finir avec la faim et à la violence faite aux femmes. »

« Nous avons cessé de poser des questions et de discuté es raison? Oubliées les questions d’éthique, car la barbarie de l’autre est prouvée. Et parce que nous sommes en guerre, nous n’avons pas à faire preuve de cohérence. »

« Il y a des murs qui séparent des nations, des murs qui divisent les riches et les pauvres. Mais aujourd’hui, il n’y a pas de murs qui séparent ceux qui ont peur de ceux qui n’ont pas peur. »

« Sur cette espèce  d’hystérie collective, Eduard Galeano a écrit la chose suivante :
Ceux qui travaillent ont peur de perdre leur travail.
Ceux qui ne travaillent pas ont peur de ne jamais trouver de travail.
Qui n’a peur de la faim, a peur de la nourriture.
Les civils ont peur des militaires, les militaires ont peur du manque d’armes, les armes ont peur du manque de guerres.

Et si ça se trouve, il y en a qui ont peur que la peur prenne fin. »

Bon weekend !

Eyleen Ryden

sorcière

Publicités