mobile-791071_960_720
Dès que j’ai une idée de roman, ou de série, la même question se pose : je fais un plan ou pas ? Je n’écris jamais de la même manière, même si j’ai mes petites habitudes. J’ai décidé dans cet article de parler des avantages et des inconvénients de ces méthodes. Je finirai en parlant d’autres « alternatives ». Commençons.

Plan

Avantages :

Avoir un plan vous permet, d’entrer pleinement dans la phase d’écriture, d’avoir une vue plus ou moins précise (qui dépendra du type de plan que vous choisirez, général ou détaillé). Il permet de ne pas perdre de vue son objectif, mais aussi de ne pas oublier des informations importantes.
C’est aussi un bon moyen de voir si son intrigue tiens la route et donc de préconstruire son histoire.

Inconvénient :

Un plan demande du temps et ne sera pas forcement suivi à la lettre. Il peut aussi vous brider. On peut aussi l’oublier. Pour ceux qui aiment se lancer directement dans l’aventure, ce n’est pas forcement le plus utile.

Le plan permet de structurer son récit avant de le commencer, mais demande du temps ce qui ne plaît pas forcément aux plus pressés. C’est un bon moyen de ne pas se perdre, mais il ne faut pas se sentir « enfermé » dedans non plus.

Pas de Plan

Avantages :

Pas de contrainte. On se lance directement dans l’écriture et on laisse son imagination mener. Pas besoin de préparation. On est libre d’aller où on veut.

Inconvénients :

Pas de structures = risque de ne pas savoir où aller. On peut se retrouver à mi-chemin et se rendre compte que ça ne va pas. Et surtout on peut oublier des éléments, des personnages ou des informations.

Ne pas avoir de plan permet de ne rien s’imposer, mais peu aussi nous joué des tours. Se fier à son imaginations est positif mais peut aussi finir devant un impasse.

Notes

Avantages :

L’avantage d’avoir des notes, même minimalistes, c’est que cela permet d’avoir une direction et ne de pas se perdre en route. On peut se lancer de suite, ou presque, et les notes servent à garder le cap. On note au fur et à mesure du texte les informations importantes, à ne pas oublier, etc.

Inconvénients :

Grand risque que ce soit brouillon et il ne faut pas les perdre et arriver à s’y retrouver, surtout si vous commencer à accumuler 20 pages de notes…

Les notes sont un bon compromis, pour garder les information importantes et une direction. Il faut toutefois être organisé pour ne pas s’y perdre.

Méthode Flocon

Avantage :

C’est le top pour développer votre histoire pas à pas. C’est une méthode pas à pas pour développer son histoire. Je vous met le lien. Ceci permet de revoir son intrigue, est plan…  J’en parle car c’est plus développé qu’un plan, pour les plus patients, et cela permet de penser aussi à ses personnages,  etc.

Inconvénients :

C’est long, très long. C’est aussi peu être trop complet selon comment on travail (surtout pour les moins patients). Certains préfèrent imaginer les choses au fur et à mesure.

Bref, la méthode Flocon est très précise et permet de bien s’organiser mais il faut être patient.

Il n’y a pas de recette miracle. C’est à vous de voir ce qui marche ou pas avec vous. Vous ne travaillez pas forcément de la même façon sur tous vos projets.

Moi, par exemple :

Pour Projet Pirate, j’ai un plan général, que je n’ai pas découpé par chapitres et des notes. Beaucoup de notes, notamment des notes spéciales sur l’intrigue, des éléments ne pas oublier, à intégrer, etc. Je connais mon plan et je ne m’y réfère que rarement, si j’ai besoin de vérifier quelque chose. Il est général, même assez flou sur certains passages pour me permettre d’y introduire des moments que j’ai imaginés entre temps. L’avantage de ce plan c’est qu’il allie liberté et sécurité : je sais où je vais, mais je ne suis pas entravé.

Pour X au contraire je n’avais rien (pas même de fiches personnages). Je suis partie d’un point A avec un point B vague. Je savais quel type d’histoire je voulais écrire. Vers le 1/3, la fin a commencé à se dessiner dans mon esprit. J’ai juste pris des notes sur ce qui se passerait dans chaque chapitre. Deux, trois, quatre mots, pas plus.
Pour Honnohime au contraire j’ai un plan par chapitre détaillé.

Chaque projet est différents, et mon approche de celui-ci aussi.

Bref, à vous de tester vos méthodes et de voir ce qui vous plaît selon votre projet et votre manière de faire.

Et vous, quelle est votre méthode pour planifier (ou pas) votre récit ?

Eyleen,

sorcière

Publicités