Titre : Le Jeu de le feuillée / La farce de Maitre Pathelin

Auteur : Adam de la Halle / Anonyme.

Illustrateur : Anne–Marie Addda /Donatien Mary

Éditeur : GF – Flammarion / Flammarion

Page : 139 / 99

Aujourd’hui, une chronique de livres « classiques », dans ses ces chroniques, je parlerais plusieurs œuvres en même temps, selon des périodes. Pour cet article, c’est la période médiéval qui est à l’honneur.

La farce de Maitre Pathelin002767230

Résumé :

« Les temps sont durs pour Maître Pierre Pathelin, avocat sans procès à plaider. Lui et sa femme Guillemette sont dans la misère. Comment, alors, se procurer des habits neufs sans rien débourser ? C’est bien simple : il suffit d’être rusé et beau parleur… »

 La farce de Maitre Pathelin est un texte de théâtre médiéval, court, souvent étudié au collège et à la fac. Le récit est articulé autour de trois farces et de personnages qui s’entre trompent. J’ai vraiment aimé cette farce,  les personnages sont amusants, et les différentes critiques (homme de justice, avarice..) sont plutôt faciles d’accès. La chute finale contraste avec l’ensemble de la pièce. De plus on y apprend l’origine de l’expression « Revenons en à nos moutons« !

Cependant, sans analyse complémentaire, on passe à côté pas mal de détails, même avec le dossier présent dans l’œuvre.

Les Plus :

  • Plusieurs farces
  • Des critiques amusantes

Les moins :

  • Besoin d’une analyse extérieur
  • Certains comiques moins faciles d’accès (comique de langue)

Note : etoile etoile etoile etoilecoups-coeur-etoile-icone-9451-96 

Liens Amazon (cliquez sur l’image) :

Citations :

« PAHTELIN : En or ? qu’il aille se faire pendre ! Ah çà ! il ne m’a pas vendu l’étoffe à mon prix, il l’a vendue au sien, mais il sera payé au mien ! Il lui faut de l’or ? Compte toujours ! »

Le Jeu de la feuillée.

Résumé :515JPE5MHKL._SX284_BO1,204,203,200_

« Le Jeu de la Feuillée» est une œuvre théâtrale comique créée vers 1276 par Adam de La Halle, un trouvère, jongleur et écrivain du Moyen-Âge. Dans cette pièce inclassable, sotie, farce arrageoise, satire de son époque, pièce bouffonne et grivoise, Adam de la Halle se campe lui-même, entouré de sa famille et de ses amis, sur fond de la bonne ville d’Arras, un centre économique et industriel si dynamique au Moyen-Âge qu’il y naît une production théâtrale essentielle. Alors, outre Adam, sa femme, son père avare, ses amis buveurs, on y rencontre dans une taverne un moine roublard, un fou, un médecin louche, les fées Magloire, Morgue et Arsile, et la roue de la fortune. »

Le Jeu de la feuillé est assez différent de La Farce de Maitre Pathelin, il est plus long et aborde des thèmes différents : le merveilleux, la volonté d’Adam de devenir élève à Paris… Le comique est plutôt facile d’accès avec pas mal de comiques de mots (injures), et les critiques aussi : critiques des médecins, de la religion, des femmes… Le fait que l’auteur se met en scène est assez original.

Le Jeu de la feuillée mêle comique et merveilleux, avec des fées, mais se plait à détourner beaucoup de sujets. C’est ce que j’ai préféré, avec les critiques, Adam de la Halle détourne le merveilleux de manière très amusante.  Même si la pièce,  parait décousue, je l’ai beaucoup aimé, elle est très vivante, il s’y passe plein de choses.

Mais, comme pour la Farce de Maitre Pathelin, on passe à côté de pas mal de détails, d’informations, sans une analyse extérieur.

Les Plus :

  • Détournement des registres
  • Comique facile d’accès
  • Critique intéressante
  • Pièce vivante

Les moins :

  • Besoin d’une analyse extérieur.

Note : etoile etoile etoile etoile 2etoile

Lien Amazon (Cliquez sur l’image) :

 

Citations :

« LE PERE DU FOU : Allons, levez–vous mon fils, et venez prier la saint. 

LE FOU : Qu’est– ce que c’est ? Vous voulez me tuer, fils de putain, bougre d’hérétique ? Vous ajoutez foi à ces hypocrites–là ? Laissez–moi passer, car je suis roi. »

Mon petit marque page :

FullSizeRender (1)

 En espérant que cette chronique vous à plus !

Eyleen Ryden.

sorcière