Recherche

Eyleen Ryden

Books, Writing and more …

Catégorie

Comics & Mangas

Chronique : Je suis un chat de Cobato Tirol

  • Titre : Je suis un chatje-suis-un-chat-picquier
  • Auteur : Cobato Tirol (d’après de roman de Sôseki)
  • Illustrateur : Martin Berberian
  • Éditeur : Philippe Picquier éditions
  • Page : 208
  • Parution:  août 2016

« Le célèbre roman de Sôseki devient un manga. Célèbre et désopilant. Vue par l’oeil ironique d’un chat doté de remarquables talents d’observation et d’analyse, voici la vie d’un professeur d’anglais et de son entourage au début du vingtième siècle, lorsque le Japon est secoué par l’essor des valeurs mercantiles venues d’Occident. »

Lire la suite

Chronique : Platinum End -1 Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

  • Titre : Platinum End 1couv_280573
  • Auteur : Tsugumi Ohba
  • Illustrateur :  Takeshi Obata
  • Editeur : Kaze Edition
  • Parution : 22/01/2016

Pour mon anniversaire, mon chéri m’a offert plusieurs livres, dont ce manga, à la très belle couverture, que j’ai très vite lu !


« Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, est sauvé par un ange alors qu’il tente de se suicider. Mais cette rencontre fatidique pourrait bien le plonger dans un désespoir plus profond encore… Takeshi OBATA et Tsugumi OHBA nous livrent un thriller sombre mettant en scène anges et humains autour d’un thème qui leur est cher : la frontière délicate entre le Bien et le Mal. »

Le manga commence de façon un peu abrupte, puisqu’on rencontre Mirai qui veut se suicider, sans rien savoir ni de lui, ni de ses raisons. Même si, d’un point de vue personnel, j’ai aimé cette approche, qui permet de plus « s’identifier » au personnage : on peut le comparer à n’importe qui qui aurait déjà eu des envies de suicide, pour n’importe quelles raisons. Si Mirai est et restera un personnage assez sombre, Nasse, son ange contre balance bien ceci, même si je trouve son chara design un peu simpliste. C’est un des personnages dont j’ai vraiment envie d’en savoir plus, contrairement à Mirai, dont je trouve le passé trop vite éclairci.

Côté ambiance le manga est assez sombre, même s’il reste plutôt soft. Les thèmes abordé : la mort, le suicide, et aussi la question de la poursuite du bonheur, sont assez bien abordés et offre une profondeur que tous les manga n’ont pas. L’intrigue n’est pas en reste, on est vite pris dans l’action, entre anges, dieux on peut se demande quelle sera la place des hommes.
Sans compter la fin, qui ne donne qu’une envie : avoir la suite !

 

Note : etoile etoile etoile etoile 2etoile

Les Plus :

  • Intrigue sombre
  • L’intrigue en général
  • Les thème abordés

Les moins :

  • Certains dessins très simples
  • Des passages prévisibles

Bref, Platinum end est un manga prometteur, très prenant, intéressant, qui se laisse lire très rapidement. Mon seul regret est de ne pas avoir encore lu la suite !
fullsizerender

Citations :

« Chacun de nous essaye d’être le plus épanoui possible dans sa vie ! Ce qui veut dire que … dans n’importe quelle situation, on agit en pensant faire le meilleur choix, ou prendre la meilleure décision … Si j’ai voulu mourir … c’est que je pensais, à ce moment-là, que c’est ce qui me rendrait le plus heureux … »

« Les démons n’existent pas ! Le seul endroit où on pourrait en trouver, c’est dans le cœur des hommes… »

Bonne lecture ! N’hésitez pas à me retrouver sur Facebook, Instagram ou de vous abonner !

Eyleen Ryden

 

sorcière

Chronique : Warren Ellis présente HELLBLAZER

  • warren-ellis-presente-hellbalzerTitre : Warren Ellis Présente HELLBLAZER
  • Illustrateurs :  Javier Pulido,  Phil   Jimenez, James Romberger, Tim Bradstreet,   Marcelo  Frusin, Frank  Teran, John Higgins
  • Scenario : Warren Ellis
  • Couverture : Tim Bradstreet
  • Éditeur : Urban Comics – Collection : VERTIGO SIGNATURES
  • Page : 272 pages
  • Parution: 16 octobre 2015


A partir de 12 ans

« Lorsque Constantine apprend que son ancien amour a été brutalement assassiné, il se lance sans aucune hésitation à la poursuite du dangereux et mystérieux criminel. Qui a bien pu s’en prendre à la jeune femme et, surtout, pourquoi ? Quelles vérités John est-il sur le point de mettre à jour ? Sa quête est-elle uniquement motivée par une soif de vengeance ou cache-t-elle de plus sombres motivations ? Le voyage risque d’être éprouvant. »

Aujourd’hui (Après une absence liée aux contrôles et autres joyeusetés universitaire), je vous parles, non pas un roman, mais un comics. Comme je l’ai maintes et maintes fois dit, j’adore John Constantine (HellBlazer), et quand je suis tombée sur ce comics dans ma librairie-café habituelle, eh bien, j’ai craqué !

J’aime pas mal aimé ce one-shot, côté scénario, j’ai été plutôt satisfaite, même si « Shoot » m’a laissé sur ma faim… Et certaines allusions, ou remarques très maladroites… Le comics est sombre, comme promis et on se laisse vite prendre pas les histoires. Cependant,  conseillé à partir de 12 ans, je ne le laisserais pas dans les mains d’un gosse de 12 ans, 14 à la limite, et en encore (je pense notamment à  « Enfermé »…). Les histoires comme certaines images sont assez dures, surtout pour un jeune public. Warren ELLIS se concentre notamment sur la noirceur humaine et laisse magie et démons un peu en retrait pour se concentrer sur ce que l’humain peut faire de pire.

Quant aux dessins, j’ai beaucoup aimé certains, d’autres moins. Certains dessinateurs ont un style qui m’ont moins plus, et parfois j’ai eu du mal à reconnaitre John. Certains ont des styles si différents qu’on a du mal à enchainer la lecture. J’ai préféré les styles plus « crayonnés », tout simplement, car John parait plus vivant (notamment Franck TERAN), alors que par exemple avec John HIGGINS, les dessins sont plus plats, moins jolis. Certains dessins comme je l’ai dit sont assez durs, certes, ce qui correspond à la relecture !

J’ai beaucoup aimé découvrir un peu le passé de John, le rendant plus « humain », avec ces petites histoires, tout en restant dans un univers sombre.

 

Notes :

Dessin : etoile etoile etoile etoile coups-coeur-etoile-icone-9451-96

Scénario : etoile etoile etoile etoile coups-coeur-etoile-icone-9451-96

Pour conclure j’ai bien aimé ce comics, mais je n’y ai pas retrouvé tout ce qui me plait dans HellBlazer, les histoires sont prenantes mais pas assez aboutie à mon gout et certains dessins m’ont laissé de marbre (sans compté que le public visé : à partir de 12 ans, est assez maladroit de la part de l’éditeur). Mais j’ai tout de même passé un très bon moment et je vous le recommande chaudement !

Le petit liens Amazon (cliquez sur l’image) :

À bientôt cher dragons et sorciers !

Eyleen Ryden.

sorcière

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑